L’Agence de la Biomédecine, en concertation avec les Sociétés Savantes et les Associations de Patients, a délivré hier, le 11 mai, des recommandations concernant la reprise de l’activité de greffe rénale.

 

 

L’analyse des registres français et des données internationales définit une balance risque / bénéfice pour la greffe qui, par comparaison avec la balance risque / bénéfice constatée en dialyse, conduit à privilégier la reprise des programmes de transplantation rénales.

 

Cette reprise ne devrait être envisagée que dans les départements où la circulation du virus est limitée, sous réserve que la sécurité des opérations de transplantation puisse être garantie. En outre, les principes de la reprise d’activité devront être adaptés et progressifs pour prendre en compte les limites capacitaires, en raison des fortes tensions sur certains médicaments utilisés dans les blocs opératoires.

 

 

En savoir plus

  • Les actions de l'AIRG-France

Le mot de la présidente

Chers Amis, Je suis impliquée depuis longtemps dans la détresse causée par les maladies rénales génétiques rares... Lire la suite