Si depuis deux décennies, les prélèvements d‘organes « classiques » se déroulent en routine au CHU de Nîmes, le 3 juillet 2019 marquera l’histoire de l’établissement comme étant la date du premier prélèvement de type Maastricht 3.

 

 

Ce jour-là, un premier prélèvement de type Maastricht 3 a été réalisé avec succès, conjointement par les équipes médicales de Nîmes et de Montpellier.

 

Pour Nicolas Best, Directeur Général du CHU de Nîmes, « chacun dans son domaine a fait preuve d’un professionnalisme hors pair ».

 

Lire l’article

  • Les actions de l'AIRG-France

Le mot de la présidente

Chers Amis, Je suis impliquée depuis longtemps dans la détresse causée par les maladies rénales génétiques rares... Lire la suite