L’Institut Pasteur a hébergé les lundi 24 et mardi 25 avril 2017 les Journées d’Actualités Néphrologiques de Necker regroupant cette année plus de 170 néphrologues et des spécialistes venus du monde entier (France, Belgique, Grande-Bretagne, Suisse, Israël, Canada, …).

 

A noter, une forte présence de néphrologues d’Algérie, du Maroc et de Tunisie. Parmi ce public très averti, de jeunes internes et doctorants se sont montrés intéressés.

 

Le professeur Jean-Pierre Grünfeld, co-fondateur et président d’honneur de l’AIRG-France, assidu à tout ce qui touche sa discipline, a honoré de sa présence le symposium.

 

Plusieurs laboratoires pharmaceutiques impliqués dans les maladies rénales génétiques comme AMICUS Therapeutics, GENZYME, NOVARTIS, SHIRE,… ainsi que des Associations de Patients comme AIRG-France (avec la présence de Catherine Jagu, Sandra Sarthou et Michel Laurent) et PKD étaient présentes. Ces journées constituent ainsi un lieu favorisé d’échanges entre tous ces acteurs.

 

 

Catherine Jagu et Sandra Sarthou

 

 

 

 

Les sujets développés pendant ces deux journées couvraient un large éventail de l’actualité de la Recherche et des traitements en cours, et dressent le bilan et les perspectives des pratiques :

 

 

 

Catherine Jagu et Michel Laurent

 

  • L’insuffisance rénale aiguë (IRA obstructive, traitement non dialytique, traitement dialytique en soins intensifs)
  • L’énergie (cytopathies mito-
    chondriales, rein et oxygène, homéostasie rénale du glucose)
  • Le blocage du SRA (le double blocage, finerenome)
  • La pression artérielle (hypo-
  • tension orthostatique, cibles de pression artérielle en néphrologie)
  • La glomérulonéphrite extra-
    membraneuse 
    (mécanismes et histoire naturelle, traitement)
  • Le métabolisme des phosphates, session organisée par Fresenius Medical Care Renal Pharma (métabolisme des phosphates en dialyse, stratégies de réduction de la phosphatémie, oxyhydroxyde sucro-ferrique)
  • L’oncologie rénale (progrès dans le traitement des cancers du rein, microangiopathies thrombotiques médicamenteuses, prospective)
  • La transplantation (induction de tolérance, scores en transplantation, diabète post transplantation)
  • Les malformations vasculaires (syndrome Cloves, anévrismes cérébraux au cours des maladies rénales).

 

La dynamique et le haut contenu scientifique de ces exposés renforcent, à travers la connaissance plus fine des maladies néphrologiques l’espoir de traitements à venir.

 

Les présentations détaillées de ces intervenants sont disponibles sur le site (http://www.nephro-necker.org/fr/congres-archives.htm).

 

 

  • Les actions de l'AIRG-France

Le mot de la présidente

Chers Amis, Je suis impliquée depuis longtemps dans la détresse causée par les maladies rénales génétiques rares... Lire la suite