Cette étude, soutenue par l’AIRG-France, rapporte la plus grande série de patients adultes présentant une néphropathie liée aux mutations du gène HNF1B.

Elle a été menée par le centre de référence des maladies rénales rares et les équipes de néphrologie de Toulouse en collaboration avec les néphrologues de Clermont-Ferrand, Paris (Hôpital Tenon) et Bruxelles (Cliniques universitaires St Luc) ainsi que par les équipes de génétique de Toulouse, Paris et Bruxelles.

Diagnosis, management and prognosis of HNF1B nephropathy in adulthood

Diagnostic, prise en charge et pronostic de la néphropathie due à HNF1beta chez l’adulte.

Tel est le titre de l’article qui paraît en 2011 dans le Journal Kidney International (l’un des grands journaux de Néphrologie).

En savoir plus sur cette étude :


  • Les actions de l'AIRG-France

Le mot de la présidente

Chers Amis, Je suis impliquée depuis longtemps dans la détresse causée par les maladies rénales génétiques rares... Lire la suite